Skip Global Navigation to Main Content
Skip Breadcrumb Navigation
Centre Culturel Américain

Pourquoi Etudier aux Etats-Unis?

Le Premier Cycle

Colleges, universités et instituts : quelle différence?

Tout établissement qui délivre des diplômes aux Etats-Unis peut porter l’un de ces noms, et les colleges ou les instituts ne sont en aucune façon inférieurs aux universités. En règle générale, les colleges ont tendance à être de taille plus modeste et ne délivrent normalement que des diplômes de premier cycle (undergraduate), alors qu’une université décerne aussi des diplômes de deuxième et troisième cycle (graduate). Un institut se
consacre en général à la préparation de diplômes dans des disciplines proches les unes des autres. Qu’il s’agisse d’un college ou d’une université, vous trouverez des facultés (schools) de lettres ou de sciences ou une école supérieure (school) de commerce. Chacune est responsable de l’enseignement et de la délivrance des diplômes proposés par l’établissement dans cette discipline.

Deux diplômes: Bachelor’s degree et Associate degree

Il faut en général quatre années d’études pour obtenir un Bachelor’s degree, alors que l’Associate degree (DEUG) ne nécessite normalement que deux années d’études. Les cursus qui conduisent à l’Associate degree peuvent être des cycles « terminaux » débouchant sur l’exercice d’une profession après l’obtention du diplôme ou des programmes de « transfert » équivalant aux deux premières années du Bachelor’s degree. Dans ce dernier cas, il est possible de passer directement en troisième année du cursus de quatre ans du Bachelor’s degree. La préparation à l’Associate degree est proposée par des établissements d’enseignement supérieur dont les cycles se limitent à deux ans et que l’on appelle junior ou community colleges (voir ci-dessous). Les établissements dont les cycles s’étendent sur quatre ans proposent généralement des cursus conduisant au Bachelor’s degree, mais un petit nombre d’entre eux préparent également à l’Associate degree.

Les cursus littéraire et scientifique (Liberal Arts)

Les Liberal Arts, forme abrégée de « Liberal Arts and Sciences», constituent une caractéristique de l’enseignement supérieur américain. L’enseignement du premier cycle est fondé en effet sur l’idée que l’étudiant doit acquérir une culture générale qui développe ses facultés de raisonnement, d’expression orale ou écrite. Les étudiants d’un Liberal Arts college ou d’une université fortement axée sur les Liberal Arts, débutent leurs études supérieures en suivant des cours dans des disciplines aussi variées que les lettres, les sciences humaines, les langues, les sciences physiques et sociales. Ils choisissent ensuite la matière dans laquelle ils veulent se spécialiser (appelée major) et consacrent environ 25 à 50% de leurs cours à cette discipline. Même ceux qui préfèrent au contraire se spécialiser tout de suite, par exemple en ingénierie, sont généralement obligés de consacrer environ 25% de leurs cours aux sciences humaines pour parfaire leur formation. De même, l’étudiant qui a choisi l’histoire comme matière principale doit suivre des cours de  mathématiques, voire de sciences physiques et sociales.

L’enseignement professionnel

L’enseignement professionnel (c’est-à-dire orienté vers l’exercice d’une profession) fait partie intégrante du système universitaire américain. Les grandes universities comprennent en général un College of arts and sciences et des écoles professionnelles spécialisées de commerce, d’agronomie, de médecine, de droit et de journalisme. Les instituts de technologie, quant à eux, mettent l’accent sur les disciplines scientifiques pour tous les diplômes qu’ils décernent. On trouvera de plus amples informations sur l’enseignement professionnel dans le Livre 2 de la présente série, Etudes et recherche de 2e et 3e cycles, études professionnelles (Graduate and Professional Study and Research).

Les universités d’Etat (State universities)

Les State universities sont fondées et financées par les autorités respectives des différents Etats de l’Union (par exemple, la Californie, le Michigan ou le Texas). Leur mission est de fournir un enseignement peu coûteux aux habitants de cet Etat. On les appelle aussi public universities pour les distinguer des établissements privés. Il arrive que l’expression State university ou un élément régional (tel que eastern ou northern) figure dans leur
dénomination. Les universités d’Etat sont en général des établissements de très grande taille qui peuvent accueillir quelque 20 000 étudiants ou davantage et qui admettent le plus souvent une gamme plus vaste d’étudiants que ne le font les universités privées. Les frais de scolarité (tuition costs) sont généralement plus bas dans une université d’Etat que dans une université privée. En outre, les frais de scolarité exigés des étudiants qui vivent et paient des impôts dans cet Etat sont moins élevés que pour ceux dont le lieu de résidence est situé hors de l’Etat. Les étudiants étrangers et ceux qui sont domiciliés dans d’autres Etats sont considérés comme non-résidents et ne bénéficient donc pas de la réduction des frais de scolarité dans les établissements publics. En outre, les conditions d’admission y sont parfois plus rigoureuses pour les étudiants étrangers que pour les résidents de l’Etat.

Les universités privées (private universities)

Ces établissements sont financés par des fonds de provenances diverses : fondations philanthropiques, frais de scolarité, bourses de recherche et dons d’anciens étudiants. Les frais de scolarité y sont en général plus élevés que dans les universités d’Etat, mais sans distinction entre résidents et non-résidents de l’Etat. Les établissements d’obédience religieuse et les établissements non mixtes sont privés. En général, les universités privées comptent moins de 20 000 étudiants et il en existe qui accueillent moins de 2 000 étudiants sur leur campus.

Les community colleges

Un community college propose des cycles de deux ans sanctionnés par un diplôme généralement appelé Associate of Arts (A.A.) ou Associate of Science (A.S.), ainsi que d’excellents cursus techniques et professionnels. Comme l’indique leur nom, les community colleges sont des établissements liés à une communauté : ils entretiennent des relations étroites avec les écoles secondaires, les associations et les employeurs et un grand nombre d’étudiants vivent dans leur famille à proximité du campus. Les community colleges peuvent être des établissements publics ou privés et sont parfois appelés junior colleges ou woyear colleges. Un nombre croissant d’étudiants étrangers choisissent les community colleges, point que nous développerons à la fin de ce guide. Les frais de scolarité y sont souvent plus bas que dans les établissements qui proposent un cursus de quatre ans. Nombre d’entre eux ont conclu des accords qui permettent aux étudiants de valider leurs unités de valeur afin de s’inscrire en troisième année de licence à l’université d’Etat locale.

Les établissements techniques et professionnels

Il s’agit d’établissements qui ont pour vocation de préparer les étudiants à leur entrée ou à leur évolution sur le marché du travail. Ils proposent des certificats d’aptitude et autres cursus de courte durée qui dispensent aux étudiants une formation théorique dans un métier ou une technologie spécifique ainsi qu’une initiation à l’utilisation de la technologie dans le travail. Ces cursus durent généralement deux ans ou moins. Il existe plusieurs milliers d’établissements techniques et professionnels aux Etats-Unis, publics ou privés.

Le télé-enseignement

Le télé-enseignement aux Etats-Unis est un moyen de plus en plus répandu d’étudier toutes sortes de matières, qu’il s’agisse de préparer une formation professionnelle rapide ou un diplôme supérieur. De nombreux établissements proposent des cursus de premier cycle par cette méthode. Les étudiants n’assistent plus à des cours dans un amphithéâtre sur un campus ; au lieu de cela, les leçons sont dispensées « à distance », grâce à l’utilisation de technologies comme l’Internet, la télévision par satellite, les idéoconférences et autres moyens de communication électronique. Pour les étudiants étrangers, cela signifie qu’ils peuvent préparer un diplôme américain sans quitter leur pays d’origine, mais il leur faudra presque certainement se rendre aux Etats-Unis pour de brèves périodes de contact direct et d’études sur le campus. Le télé-enseignement exige de l’étudiant des qualities particulières, telles que l’autodiscipline et la faculté de travailler sous sa seule responsabilité.

La Licence (BACHELOR’S DEGREE )

L’un des aspects les plus séduisants du cursus débouchant sur une licence (Bachelor’s degree) aux Etats-Unis est son extrême souplesse. Il est en général possible de choisir dans une large gamme de cours et de se constituer un cursus sur mesure. Le diplôme est décerné après l’obtention d’un certain nombre d’unités de valeur réparties normalement sur quatre années de travail à plein temps. La première année est appelée freshman year ; la seconde sophomore year ; la troisième junior year et la quatrième senior year. Si les étudiants, aux Etats-Unis, ont parfois besoin de plus de quatre années pour obtenir leur diplôme, c’est éventuellement parce qu’ils changent de matière principale (major) en cours de route et doivent accumuler suffisamment d’unités de valeur dans leur nouvelle discipline, ou parce qu’ils ne suivent pas les cours à plein temps pour des raisons financières, personnelles ou universitaires. Les étudiants étrangers, toutefois, ne sont pas tenus au plein temps. Les cours des deux premières années forment le cycle inférieur (lower division) et les cours des deux dernières années le cycle supérieur (upper division). Les brochures universitaires identifient habituellement chaque cours par un numéro qui indique le degré des études comme suit :

100 – 199        Freshman

200 – 299        Sophomore

300 – 399        Junior

400 – 499        Senior

Le calendrier universitaire

L’année universitaire varie légèrement selon les établissements mais va normalement du début du mois de septembre à la fin du mois de mai. Elle peut être divisée en deux semestres de dix-huit semaines. Elle peut aussi être formée de quarters ou trimestres qui durent environ douze semaines. En outre, les universités proposent très souvent des sessions d’été de six à huit semaines. Celles-ci sont facultatives et les étudiants ne les suivent que s’ils veulent obtenir leur diplôme plus rapidement, diminuer leur charge de travail en cours d’année ou encore rattraper des cours qu’ils n’ont pas pu suivre. L’année universitaire comprend au moins deux principales périodes de congés : deux à quatre semaines à Noël et une semaine au printemps – spring break – entre le début du mois de mars et la mi-avril.

Les unités de valeur (credits)

Les étudiants des universités américaines obtiennent leur diplôme lorsqu’ils ont accumulé un certain nombre d’unités de valeur (credits). Il en faut généralement entre 130 et 180. Parfois on emploie les expressions semester/quarter hours ou units au lieu de credits. Chaque cours suivi au cours d’un semestre équivaut à un nombre précis de credits, hours ou units (généralement trois ou quatre). Votre conseiller pédagogique vous aidera à établir votre plan d’études pour l’année universitaire.

Les cours débouchant sur un diplôme (degree courses)

Les cours qui débouchent sur un diplôme peuvent se répartir de la façon suivante :

  • Matières obligatoires (core courses) : il s’agit des matières qui constituent la base du cursus et qui sont obligatoires pour tous. Les étudiants suivent des cours de mathématiques, anglais, sciences humaines et sciences physiques. Certains établissements imposent aux étudiants de très nombreux cours, alors que d’autres n’en exigent que quelques-uns.
  • Matières principales (major courses) : il s’agit de la matière que l’étudiant souhaite approfondir. La plupart des étudiants choisissent une seule matière principale, mais certaines universités donnent la possibilité d’en avoir deux, sur des sujets voisins. Les cours dans cette matière représentent environ le quart ou la moitié du nombre total des cours exigés pour l’obtention d’un diplôme.
  • Matières complémentaires (minor courses) : il s’agit de la discipline que l’étudiant souhaite approfondir en plus de la matière principale. Le nombre de cours exigés peut être deux fois moins important que pour la matière principale.
  • Matières à option (elective courses) : ces cours peuvent être choisis dans n’importe quelle unité de formation et de recherche (department). Ils offrent la possibilité d’explorer d’autres sujets ou disciplines et de réunir le nombre de credits nécessaires à l’obtention du diplôme.

L’admission

Les Community colleges pratiquent une politique d’ouverture en matière d’admission. Cela signifie que tous ceux qui souhaitent s’y inscrire et qui remplissent un minimum de conditions d’admission peuvent y entrer. Chaque établissement définit ses conditions d’admission, mais elles comportent au minimum ce qui suit :

  • un dossier de candidature dûment rempli ;
  • la preuve d’avoir mené à terme des études secondaires (en général douze années de scolarité) ;
  • un certificat attestant la connaissance de la langue anglaise (en général le résultat du Test of English as a Foreign Language – TOEFL);
  • la preuve de ressources financières (nécessaire pour l’obtention du formulaire I-20 – voir chapitre 11, «La demande d’un visa d’étudiant»).

En ce qui concerne les points obtenus au TOEFL, les exigences d’un Community college sont souvent plus modestes que celles d’un établissement où les etudes durent quatre ans. En outre, si votre résultat est légèrement inférieur au niveau requis pour une admission, le

Community college a encore la possibilité de vous admettre dans le programme intitulé English as a Second Language (ESL) – programme d’étude de l’anglais comme seconde langue. Une participation réussie aux cours d’ESL vous ouvrira la porte de tout l’univers académique du Community college.

Il est également conseillé de demander au Bureau des admissions des établissements qui proposent des cycles de deux ans toutes les informations utiles concernant les étudiants étrangers. De nombreux Community colleges ont désormais des sites Web qui permettent de télécharger les dossiers de candidature ou d’y accéder en ligne.

Les coûts

Pour nombre d’étudiants étrangers, l’attrait principal des Community colleges réside dans leur coût modeste. Certes, les frais de scolarité et les droits d’inscription varient en fonction du cursus et selon qu’il s’agit d’un établissement public ou privé. Mais, il est généralement moins onéreux de faire des études dans un établissement dont le cycle s’étend sur deux ans que dans un college qui dispense un cycle de quatre ans dans la même zone géographique. Cela vaut même pour les étudiants étrangers inscrits dans les Community colleges publics où tous les non-résidents de l’Etat doivent pourtant payer plus cher que les résidents. L’avantage économique qu’offrent ces établissements n’est donc pas négligeable.

L’aide financière

En général, il sera difficile pour des étudiants étrangers d’obtenir une aide financière de la part des Community colleges subventionnés par l’Etat. Cela dit, il vous appartient de vérifier s’ils proposent des bourses accessibles aux étudiants étrangers, bien que la quasi-totalité des fonds destinés aux étudiants provienne du gouvernement fédéral ou des autorités locales et soit réservée plus particulièrement aux citoyens américains et résidents permanents aux Etats-Unis. Il est un peu plus facile d’obtenir une assistance financière dans les colleges privés. D’autres institutions privées, comme des fondations, des entreprises ou des associations peuvent aussi disposer de budgets pour des bourses d’études.

Veuillez contacter le services du conseil pour les études : AbjStudentAdvisor@state.gov

Source: http://educationusa.state.gov/undergrad/pubs/iywtsfr.pdf

Adobe Reader

  • Download Free

    Tous les documents téléchargeables sur cette page sont fournis en format PDF. Pour visualiser les documents PDF vous devez avoir une copie du logiciel Adobe Acrobat Reader. Vous pouvez télécharger une version gratuite en cliquant sur le lien ci-dessus.

Contact